A la une - Les apprentis, des vecteurs d’innovation pour les entreprises du BTP

Les résultats de l’enquête « Les jeunes et l’innovation dans le BTP », menée en novembre 2018 par Infopro Digital pour notre partenaire CCCA-BTP, révèlent que l’apprentissage est un vecteur d’innovation pour les entreprises de la construction.

La sécurité au travail et la réduction de la pénibilité sur les chantiers représentent pour eux les premiers boosters d’innovation. (-)

Rubrique A La Une2 Apprentissage&InnovationMillenials et génération Z, possèdent une forte appétence pour l’innovation et l’apprentissage immersif. Pragmatiques et très opérationnels dans leur vision de l’innovation pour les entreprises, ces apprentis « digital native » s’imposent aujourd’hui comme d’excellents vecteurs de transformation digitale pour les acteurs de la construction. Ils sont 71%, à se considérer comme de bons vecteurs de l’innovation pour les entreprises (69 % pour les 15-18 ans et 73 % pour les 19-22 ans).

Ils portent aussi un regard précis sur l’utilité des innovations déployées. Si le BIM et des objets connectés sont jugés utiles par plus d’un tiers des apprentis, celle de la gestion technique des bâtiments l’est moins :

  • le BIM utile pour 37% ;
  • les objets connectés utiles pour 36% ;
  • l’impression 3D utile à 32% ;
  • les outils de réalité virtuelle ou augmentée utiles à 25% ;
  • les robots utiles à 24% ;
  • les drones utiles à 21% ;
  • les exosquelettes et la gestion technique du bâtiment utiles à 9%. 

Aujourd’hui, les entreprises de la construction tentent de maitriser les innovations pour faire face aux défis de demain mais font face à plusieurs obstacles. Les apprentis estiment que les principales difficultés rencontrées par les entreprises de BTP pour être davantage innovantes sont à :

  • 38 % un manque de moyens financiers ;
  • 32 % un manque de formation professionnelle adaptée ;
  • 31 % un manque d’information sur les techniques innovantes ;
  • 27 % un manque de compétences en matière d’innovation ;
  • 19 % un manque de volonté de la part des chefs d’entreprise ;
  • 10 % un manque de lisibilité sur les carnets de commande ;

Pourtant l’innovation fait partie intégrante des parcours de formation que reçoivent les apprentis au sein des entreprises : 

  • 56 % d’entre eux sont déjà formés aux objets connectés ;
  •  51 % aux outils de réalité virtuelle ou augmentée et aux robots ;
  • 39 % au BIM ;
  • 31 % l’impression 3D ;
  •  27 % aux drones.

  

Les apprentis pointent les mêmes intérêts que les entreprises, notamment en termes d’efficacité et de productivité. Ils estiment cependant que les entreprises ne leur apportent pas encore tout ce qu’ils attendent en termes d’innovation. La sécurité au travail et la réduction de la pénibilité sur les chantiers représentent pour eux les premiers boosters d’innovation.

On se borne trop souvent, en particulier au sein des TPE et des PME, à envisager l’apprentissage comme un seul gain financier, avec la nécessité de former un jeune. Or, « les millennials ont un rôle de premier plan à jouer pour accompagner ce changement de cap pour les entreprises. »  commente Franck Le Nuellec, directeur du marketing, du développement et de l’innovation stratégique du CCCA-BTP.

Sources

> CCCA-BTP, les résultats de l’enquête « Les jeunes et l’innovation dans le BTP »

https://www.ccca-btp.fr/etude-millenials-innovation-btp