Retraite

Epargner pour la retraite

Mis à jour le 17 août 2016

  • Introduction


    Lors du départ à la retraite, les revenus baissent et il faudra peut-être encore assurer certaines dépenses ou financer des projets. Compléter le dispositif de retraite supplémentaire par une épargne individuelle permet d’augmenter ses revenus.

  • Pourquoi épargner pour la retraite ?


    La retraite correspond souvent à une diminution des revenus : un cadre perçoit en moyenne 60% de son ancien salaire avec ses différentes pensions (régime de base et complémentaire), un employé 80%. Pour les générations qui cesseront leur activité professionnelle à l’horizon 2050, la perte de revenus sera encore plus conséquente. Pour maintenir son train de vie, assurer ses dépenses courantes ou financer ses projets, il est nécessaire d’avoir des revenus supplémentaires. Vous bénéficiez peut-être d’un dispositif d’épargne retraite d’entreprise (contrat de retraite collectif, épargne salariale), mais cela ne suffira probablement pas ; des solutions complémentaires existent pour se constituer à titre individuel une épargne en vue de la retraite : l’assurance vie et le Perp (Plan d’épargne retraite populaire).

  • Pour quelles raisons souscrire une assurance vie ?


    Produit d’épargne plébiscité par les Français, l’assurance vie permet de se constituer un capital en toute liberté. Une fois à la retraite, il est possible de récupérer tout ou partie du capital, de le transformer en rente viagère ou de panacher les deux solutions. Pour financer un projet, vous récupérez une partie de l’épargne et vous convertissez le solde en rente pour faire face aux dépenses courantes. En outre, l’assurance vie présente de nombreux atouts : la possibilité de se constituer une épargne en toute liberté, en mettant en place un programme de versements pour alimenter régulièrement votre contrat, en plus de versements ponctuels.

    L’épargne reste disponible en permanence et à tout moment, l’argent placé sur le contrat peut être récupéré (*sous réserve de l’absence de bénéficiaire acceptant).Les supports d’investissements peuvent être sélectionnés en fonction de vos objectifs, du niveau de risque «accepté » : la sécurité avec un fonds en euros ou la perspective d’une performance a priori plus élevée sur le long terme avec des unités de compte (SicavFCP). La répartition de l’épargne entre les différents supports peut être modifiée à tout moment. Il est également possible de sécuriser progressivement son capital en fonction de la date de départ à la retraite, en le plaçant sur un fonds en euros. En revanche, avec du temps devant soi, l’assurance vie permet également d’investir sur les marchés financiers et de profiter de la remontée des cours. Enfin, l’assurance vie présente des avantages liés à la succession : en cas de décès, le ou les bénéficiaires désignés dans le contrat percevront le capital (sous réserve que celui-ci n’ait pas été converti en rente) dans des conditions fiscales avantageuses.

  • Pour quelles raisons souscrire un Plan d’épargne retraite (Perp) ?


    Lancé en 2003, le Plan d’épargne retraite populaire est ouvert à tous sans condition d’âge ou d’activité professionnelle. Il permet de se constituer une épargne qui est convertie à la retraite, en rente viagère. Elle peut également être reversée sous forme de capital dans la limite de 20% de l’épargne acquise. Le Perp possède en outre de nombreux atouts : vous épargnez à votre rythme, en plaçant des sommes dont vous n’aurez pas besoin avant votre retraite. Votre épargne est, en effet, bloquée jusqu’à cette échéance et ne peut être récupérée que dans des situations spécifiques  (reconnaissance depuis moins de 2 ans d’une invalidité de 2e ou de 3e catégorie, décès du conjoint ou du partenaire de Pacs depuis moins de 2 ans, expiration depuis moins de 2 ans des droits aux allocations chômage, surendettement de l’assuré, cessation d’activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire depuis moins de 2 ans, révocation ou non renouvellement d’un mandat social depuis plus de 2 ans, toute situation justifiant le rachat selon le président du tribunal de commerce auprès duquel est instituée une procédure de conciliation.

    Le Perp permet de bénéficier d’avantages fiscaux : les versements sont déductibles du revenu imposable sous certaines limites. Chaque membre du foyer fiscal peut bénéficier de cette déduction et il est possible de cumuler les déductions d’impôts. Enfin, vos proches sont protégés : en cas de décès avant ou pendant votre retraite, l’épargne constituée n’est pas perdue. Elle serait reversée sous forme de rente viagère à la personne que vous avez expressément désignée ou, à défaut, à votre conjoint ou partenaire de Pacs.

     

    En savoir plus

    Guide pratique des rentes

    Solutions d’assurance

    BATIRETRAITE PERP
    BATIRETRAITE 2
    BATIRETRAITE MultiCompte

Retour à la liste