Revêtements de sols

Vision du spectre de bords de panneaux et de vis sur revêtement de sol plastique

Mis à jour le 7 nov. 2017

  • Nature de la construction


    Pose collée d'un revêtement de sol plastique en lés sur un nouveau plancher en panneaux de bois aggloméré.

  • Le désordre


    Le maître d'ouvrage signale, dans le cadre de la garantie de parfait achèvement des constructeurs, que l'on voit trop distinctement le spectre des bords des panneaux et des emplacements des vis sur un revêtement de sol plastique collé en lés.

  • Le diagnostic


    Le support est constitué de panneaux d'aggloméré de bois rainurés bouvetés et vissés sur des solives existantes conservées avec des lambourdes de redressement.

    Le revêtement de sol a été collé après application d'un fixateur et d'un ragréage fibré.
    Alors que l'on aurait dû trouver un primaire d’environ 1 mm d'épaisseur et un enduit de préparation de 3 mm d'épaisseur (suivant les préconisations du fabricant), l'épaisseur totale du primaire et de l'enduit n'excède pas 2 mm. Dans ces conditions, les points singuliers tels que les bords de panneaux et les têtes de vis deviennent visibles. 

  • Ce qu'il aurait fallu faire


    Il aurait fallu respecter scrupuleusement les quantités minimales de primaire et d'enduit prescrites par le fabricant.

    Il aurait également fallu se référer précisément au DTU 53.2 - 7.2 pour apprécier la réalité du désordre invoqué par le maître d'ouvrage en examinant le revêtement de sol dans les conditions décrites (éclairage non rasant, hauteur 1.65 m, distance 2 m).

    L'expert conseil : Denis GAYOT

Les Images

Spectre de la jonction de panneaux et de tête de vis.

Primaire et enduit en épaisseurs insuffisantes.

Retour à la liste