Assurances de personnes

Les solutions d’épargne pour la retraite

Mis à jour le 29 janv. 2020

  • Introduction


    Pour bénéficier d’un niveau de vie correct jusqu’à la fin de sa vie, il convient de compléter sa pension par une épargne-retraite volontaire, individuelle ou collective.

  • Le système de retraite


    Notre système de retraite est souvent comparé à une fusée à cinq étages. Il se décompose en effet de la façon suivante :

    - tout d’abord, les régimes de base concernent tous les salariés du secteur public et privé ainsi que les professionnels indépendants. Ils sont gérés pour les salariés du secteur privé par la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) et par le RSI (Régime social des indépendants) pour les non-salariés (hors professions libérales qui sont rattachées à la CNAVPL (Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales) ;

    - ensuite, les régimes complémentaires,obligatoires pour tous sont gérés pour les salariés du secteur privé par l’ARRCO à laquelle s’ajoute l’AGIRC pour les cadres, et par le RSI pour les non-salariés (hors professions libérales) ;

    - puis, l’épargne retraite collective mise en place par les employeurs qui le souhaitent au profit de leurs salariés ;

    - suit l’épargne salariale, qui  permet d’associer financièrement les salariés à la bonne marche de l’entreprise et à les aider à se construire une épargne ;

    - enfin, l’épargne-retraite individuelle, accessible à tous, permet de compléter les dispositifs collectifs afin que chacun puisse épargner pour sa retraite.

    Les deux premiers étages de notre système de retraite sont obligatoires et fonctionnent selon le principe de la répartition. Les cotisations payées par les actifs servent à financer les pensions versées aux retraités ; leur équilibre est aujourd’hui en difficulté, du fait principalement du vieillissement de la population.

    Il devient évident que pour bénéficier d’un niveau de vie correct jusqu’à la fin de sa vie, il convient de compléter sa pension issue des régimes obligatoires par une retraite facultative constituée, au fil des années, par de l’épargne volontaire. Aujourd’hui, ces dispositifs ne manquent pas, qu’ils soient individuels ou collectifs.

  • Les solutions d’épargne-retraite


Retour à la liste