A la Une - Les troubles musculo-squelettiques, principale cause d’absentéisme

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont la première cause de maladies professionnelles. Ils sont en constante augmentation. Or ces TMS pèsent sur la performance de l’entreprise.

«En plus du montant direct de la réparation et de l’impact sur le taux de cotisation de l’entreprise, les TMS induisent des coûts indirects dont il faut tenir compte.» (-)

Troubles musculo-squelettiquesLes troubles musculo-squelettiques (TMS) restent au premier rang des maladies professionnelles et leur nombre ne cesse d'augmenter. De multiples facteurs expliquent cette évolution qu’ils soient liés au poste de travail et à son environnement, à l'organisation du travail ou au climat social dans l'entreprise. Quels que soient les facteurs en cause, les TMS sont dus à une hyper-sollicitation des articulations dans certaines situations de travail. Ainsi, la majorité des TMS reconnus sont les pathologies du poignet, de l’épaule et du coude. L’accroissement des contraintes de productivité, l’intensification du travail dans un contexte de vieillissement de la population active expliquent au moins en partie leur augmentation au cours des deux dernières décennies.

Or, les TMS coûtent cher aux entreprises et pèsent sur leur performance. En effet, lorsque la situation s’aggrave, les conséquences sont de plus en plus pénalisantes pour les personnes concernées : douleurs, absences pour maladie, etc. À un stade plus avancé, ces pathologies génèrent des conséquences graves pour le maintien dans l’emploi des salariés : incapacité temporaire ou permanente, handicap, inaptitude... qui peuvent aller jusqu’au risque de licenciement et donc d’exclusion sociale. Les conséquences pour l’entreprise sont également très importantes. En plus du montant direct de la réparation et de l’impact sur le taux de cotisation de l’entreprise, les TMS induisent des coûts indirects dont il faut tenir compte. Ils peuvent entraîner une baisse de performance pour l'entreprise (diminution de la productivité, de la qualité…) car ils sont source de désorganisation majeure. On en veut pour preuve l’impact majeur des TMS en matière d'absentéisme et de turnover.

Toutes les professions sont touchées. Si les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont la première cause de maladies professionnelles dans le bâtiment et les travaux publics ils touchent également les salariés du secteur tertiaire.

 

Sources :

https://www.anact.fr/themes/troubles-musculosquelettiques

http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-mon-boulot/c-est-mon-boulot-les-troubles-musculo-squelettiques-en-constante-augmentation_2100533.html

http://www.inrs.fr/risques/tms-troubles-musculosquelettiques/ce-qu-il-faut-retenir.html

 

Retrouvez-nous sur les médias sociaux :

1216 logo twitter 1216 logo linkedin 1216 logo viadeo