Fiches pathologie spécial outre-mer

Pour la première fois, une édition spéciale "fiches pathologie bâtiment outre-mer" dédiée aux territoires outre-mer voit le jour.

Les départements et régions outre-mer (DROM) possèdent une grande variété de climats et peuvent être sujet à des situations extrêmes (cyclone, séisme, intense précipitations, humidité etc.). Les principes constructifs différent donc de la métropole. Le cadre réglementaire dont les Règles de l’art communément admises, l’application des DUT, et les Avis Technique sont également spécifiques.

Ces fiches pédagogiques sont rédigées en collaboration avec les experts construction de ces territoires. Elles visent à améliorer la qualité des ouvrages en prévenant les désordres et s’adressent aux professionnels en activité ainsi qu’aux futurs professionnels et leurs formateurs.

Vous trouverez des fiches entièrement dédiées ou des encarts identifiés par le logo outre-mer dans les fiches existantes.

Depuis 1993, L’AQC et la fondation EXCELLENCE SMA poursuivent ainsi leur mission de prévention des désordres et l’amélioration de la qualité construction.

Fondations et infrastructures (-)

N° 1 Glissement de sols et désordres des murs de soutènement en milieu tropical
Topographie, nature des sols, contexte climatique particulier, contraintes d’urbanisme nécessitent la réalisation de murs de soutènement, favorisant l’émergence de pathologie.

fleche-2Télécharger la fiche

Structures et gros œuvre (-)

N° 2 Humidité en sous-sol des bâtiments
Diverses formes d’infiltrations (traces d’humidité ponctuelles sur les murs périphériques, ou à la jonction entre murs périphériques et dallage, inondation totale du sous-sol). Raisons de ces désordres.

fleche-2Télécharger la fiche

N° 3 Les attaques des bois par les agents biologiques
Trois groupes principaux d’agent biologiques causent des dégradations sur les bois mis en œuvre. Il s’agit des insectes à larves xylophages, des champignons et des termites.

fleche-2Télécharger la fiche

Toitures et charpentes (-)

N° 4 Infiltrations d’eau des couvertures en milieu tropical
Infiltrations par couverture (bacs acier, aluminium, nervurés, ou ondulés) spécifiques aux zones soumises aux phénomènes cycloniques où l’utilisation de couvertures en petits éléments est déconseillée (risque d’envol).

fleche-2Télécharger la fiche

N° 5  Toitures-terrasses et coursives en milieu tropical
Les toitures-terrasses et les terrasses sont des ouvrages sujets à des infiltrations (défaut d’étanchéité, décollement, fissuration…). Deux types d’ouvrages sont principalement rencontrés :  toitures-terrasses et terrasses circulables.

fleche-2Télécharger la fiche

Enveloppes et revêtements extérieurs (-)

N° 6  Infiltrations par les liaisons menuiserie extérieure/gros œuvre
Pathologie par infiltrations d’eau : gonflement des enduits, plaques de plâtre, isolants et plinthes, éclatement des peintures, moisissures. Mode de pause en applique intérieure et en feuillure extérieure.

fleche-2Télécharger la fiche

N° 7 Infiltrations d’eau par seuil de porte-fenêtre
Risques d’infiltrations de portes-fenêtres dont les dommages vont de la simple flaque d’eau épisodiques à la dégradation des embellissements ou des cloisons de plâtre.

fleche-2Télécharger la fiche

N° 8 Revêtements extérieurs sur ouvrages neufs
Désordres rencontrés sur les enduits monocouches, la peinture d’imperméabilité.

fleche-2Télécharger la fiche

Equipements (-)

N° 9 Installations photovoltaïques en milieu tropical
Les principaux dommages en relation avec les panneaux en surimposition, défauts de pose des compléments d’étanchéité entre les fixations de l’ossature primaires des panneaux et la tôle de couverture.

fleche-2Télécharger la fiche

 
 img-ficheir-complet-fiches-outre-merV2